[Résumé] Un début juin particulièrement agité.

Par Théo Renault.

Inondations à Paris en 1910.

Les deux premières journée de juin ont été particulièrement riche en actualités. Inondations, manifestations, violences policières, Piketty, fin des 35 heures… Des bouleversement importants qui sont parfois passés inaperçus malgré leur importance. Résumé pour faire le point de cette journée.

Les inondations qui continuent.

Une grande partie de la France est touchée par des inondations. 12 départements sont toujours en vigilance orange, et la situation varie entre les régions.

Carte de vigilance publiée le jeudi 2 mai à 16 heures.

  • Certaines villes sont particulièrement touchées, comme à Nemours, où certains ont tout perdu. On annonce même un mort en Seine-et-Marne.
  • Perturbations également au niveau du trafic ferroviaire. Des lignes interrompues au départ de Paris et le trafic subit de nombreux ralentissements.
  • Éducation.

  • Grande bouleversement dans le domaine scolaire. Le ministère de l’Education nationale a publié une partie des règles de fonctionnement du système d’émission post-bac.
  • Encore des départs chez Canal…

  • Aujourd’hui, c’est Maïtena Biraben, remplaçante d’Antoine de Caunes pour présenter le Grand Journal, qui quitte le groupe . Mais comme si ce n’était pas assez, Ali Baddou, actuel présentateur du « Supplément", abandonne également le navire. Signe de tensions au sein du groupe, le règne Bolloré n’a pas fini de faire parler de lui…
  • Loi Travail, rien ne s’arrange !

  • Article de Piketti sur de la Loi travail ce jeudi, déçu de la tournure des événements. Et comme pour répondre à l’économiste de Gauche, coupure de courant géante dans la région de Saint-Nazaire, privant environ 125 000 foyers d’électricité.
  • Au niveau des manifestations, très fortes tensions aux alentours de Rennes. Des policiers auraient chargé en voiture sur un groupe de plus de 1000 manifestants, accompagnés de journalistes. De nombreux blessés dont un au moins serait toujours à l’hôpital. Commentaires d'un journaliste présent au moment des faits :
  • Et l’info qui est peut-être la plus importante de cette journée, et qui pourtant passe plutôt inaperçue : Le Sénat qui vote la fin des 35 heures. Allez hop, retour en arrière ! Re-bonjour les 39 heures, donc, avec ce passage en douce de la part du Sénat.
  • Par Théo Renault.