Conséquences et réactions plus ou moins loufoques du Brexit auxquelles personne n’avait songé

Par Paul Floquet

Il est partout. On ne parle plus que de lui. Depuis l’annonce du référendum par David Cameron, les esprits s’agitent et les voix s’élèvent pour défendre ou pour enfoncer l’Union Européenne en fonction des convictions. Spécialistes politiques et économiques s’enchaînent sur les chaînes de télévision publiques pour expliquer les conséquences d’un Brexit. Que de sérieux ! Chaque semaine l’atmosphère se tend un peu plus. Il existe pourtant tout un nombre de réactions et de conséquences de première importance auxquelles personne n’a encore songé. Heureusement que quelqu’un est là pour les répertorier…

Projettons-nous en début juillet de cette même année. Les résultats du Brexit ont été annoncés et le Royaume-Uni a choisis d’une courte majorité de quitter l’UE.

Le Brexit a des conséquences économiques immédiates au Royaume-Uni. Le ministère de l’intérieur est obligé de réaliser de gros investissement pour retirer tous les panneau « EU departures » et « EU arrivals » des différents aéroports du pays. Et, un malheur n’arrivant jamais seul, les citoyens Britanniques possédant une plaque d’immatriculation avec un drapeau de l’UE sur leur voiture se voient demander de la changer. Révolution dans les transports au royaume de Sa Majesté !

Cependant, il y a aussi des raisons de sourire sur le plan économique pour le Royaume-Uni qui n’est plus soumis aux contraintes écologiques de l’UE : l’entreprise Wolkswagen a annoncé hier qu’elle relançait la vente de ses voitures diesels dans le pays et par la même occasion qu’elle déménageait son siège dans le Kent.

Les conséquences du Brexit se font également ressentir en France dont la croissance a été particulièrement forte ce trimestre grâce à une forte hausse des exportations de champagne vers l’Angleterre. Le prince Harry explique : « on en profite avant de devoir payer des taxes douanières ».

Le Brexit touche également lourdement la pensée politique en France. On assiste à un retour en force du gaullisme sous prétexte que « le général ne voulait pas qu’ils entrent dans l’UE à la base ».

Le Brexit n’a pas manqué de faire réagir les principaux personnages politiques français et internationaux : -réaction de François Hollande : « Je me battrais jusqu’au bout pour qu le Royaume-Uni reste dans l’Union Européenne ! » -réaction d’Alain Juppé : « C’est marrant de pouvoir dire que j’ai assisté à la naissance et à la mort de l’UE : ça me fait paraître presque vieux ! » -réaction de Nicolas Sarkozy : « C’est la faute à Hollande ! Non ? Vous êtes surs ? Bah ça doit être la faute à Copé alors ! » -réaction de Manuel Valls : « Oh vous savez ! Du moment que la Catalogne reste dans l’UE… » -réaction de Vladimir Poutine : « Je ne savais pas que je pouvais autant rigoler ! »

Christian Clavier qui « n’aime pas les impôts mais aime bien l’UE » déménage de Londres à Dublin.

Autre conséquence, les Ecossais, toujours très pro-européens, réclament et obtiennent leur indépendance. De nombreuses conséquences de ceci :

- Andy Murray devient Ecossais. Le meilleur joueur Britannique de tennis devient…Aljaz Bedene, 57ème joueur mondial. La fédération britannique de tennis annonce : « Cette année on gagne la Coupe Davis ! »

- La reine Elizabeth se fait exproprier de sa propriété d’été de Balmoral et annonce passer ses prochaines vacances d’été au Pays de Galles.

- Le point culminant du Royaume-Uni devient…le mont Snowdon au Pays de Galles qui culmine à 1085m d’altitude. Cardiaques s’abstenir.

- Le duc d’Edinburgh devient le duc de Newcastle.

Le Brexit touche également le monde du sport dans lequel un incident diplomatique a hier éclaté entre le PSG et le Royaume-Uni après qu’une vidéo de Serge Aurier disant : « David Cameron, c’est une fiotte ! » aie fuité sur le site Periscope. La sanction est sévère : le PSG se voit forcé de sélectionner le joueur dans leur équipe de départ pour les 15 prochains matchs.

Le monde de la musique et de la culture n’échappe pas aux tendances actuelles : le chanteur Mike Posner caracole en tête du top 40 avec sa reprise de sa propre chanson « I took a pill in Ibiza » qui devient « I took a pill in Chichester ».

Jean-Claude Juncker, ex-Président de la Commission européenne sera le méchant dans le prochain James Bond, « Cavalier seul «  dont le casting devrait se terminer dans les prochains jours. Angela Merkel est pressentie dans le rôle de la James Bond girl.

Et pour finir, un évènement heureux. Après s’être rapprochés grâce à leur opinion sur l’Union Européenne et à leur style capillaire similaire, Boris Johnson et Marine Le Pen officialisent leurs fiançailles. Nous leur souhaitons tous nos vœux de bonheur.

Paul Floquet